Shrewsbury
interactive video projection

wallrice1 medres
cheap cardboard prototype

cheap cardboard prototype

stroller loaded with video projector

stroller loaded with video projector

shrewsbury 11 ctr
shrewsbury 6 ctr
wallrice2 mediumres
shrewsbury 3 ctr
shrewsbury 8 ctr
wallrice4 lowres4
shrewsbury 7 ctr
Shrewsbury
shrewsbury 1


—— FR

Ce petit projet expérimental a vu le jour en Angleterre avec l’artiste Andy Mckeown,
en collaboration avec Martin Violette.
Les travaux d’Andy Mckeown sont basés sur la lumière et la projection vidéo.
Il a créé un système qui lui permet de faire de la vidéoprojection sauvage, sur les bâtiments et les façades des immeubles.
Une poussette, modifiée, intègre un batterie de voiture connectée à un transformateur qui alimente un vidéoprojecteur.
Durant un court séjour à Shrewsbury, cette installation a été créée en une journée.
J’ai développé un algorithme génératif s’appuyant sur le hasard controlé et des capteurs physiques pour générer des motifs graphiques,
inspirés par la matière organique et les cellules corporelles.
Je voulais pouvoir naviguer dans la cosme de représentation, allant des cellules aux molecules, du macrocosme au microcosme.
Le tout reflète l’élementaire, la fraction évoque l’ensemble.
Un dispositif DIY a été créé avec des matériaux nobles, du carton et du scotch.
Celui-ci intégrait un capteur de distance en façade et un capteur de pression sur la face supérieure.
Positionner sa main en façade permettait de zoomer et dézoomer dans le cosme de génération graphique.
Heurter la face supérieure provoquait des perturbations qui conduisait les particules à se réagencer, donnant l’illusion d’un coup de pied dans la fourmillère.

—— EN

This little experimental project was done in England with the Shropshire artist Andy Mckeown,
in collaboration with my friend Martin Violette.
Andy Mckeown works use light and video projection.
He created a tool that allows him to do savage video projection in the street, over buildings and facades.
It’s basically a pimped trolley with a car battery linked through a transformer to a video projector.
I came to Shrewsbury for a short time and designed and built this installation in one day.
I’ve made a generative algorithm which uses directed randomness and physical sensors to generate graphical patterns, inspired by organic matter and body cells.
I wanted to be able to navigate inside the cosmos of representation, going from cells to molecules, from macrocosm to microcosm.
The part reflects the whole and vice versa.
A DIY device was made from scratch, using noble materials like cardboard and duct tape.
The device included a distance sensor on the side and a pressure sensor on the top.
Putting your hand on the side allowed to zoom in and zoom out inside the cosmos of graphical generation.
If you stroke the top, it was like a kick in the anthill, provoking disturbances which led the molecules to rearrange.

 
——

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *